L’Assemblée générale annuelle (AGA)

Notre voyage

À propos de l'AGA

L’AGA a pour objectif de donner au continent une voix durable en matière d’identité. L’AGA se tient normalement vers la fin de l’année fiscale (généralement en juin) et représente le canal d’impact le plus étendu du Mouvement – réunissant physiquement 1 300 à 1 500 acteurs clés de l’ensemble de l’écosystème de l’identité.

L’AGA est un voyage qui a débuté en 2015 en Tanzanie et qui se poursuit année après année dans différents pays africains, avec des thèmes et des sujets qui évoluent pour refléter quels et quels seront les besoins de l’Afrique dans le temps. Lors de l’AGA, les gouvernements africains explorent ensemble la manière dont l’identité numérique et les services alignés peuvent faire progresser le développement socio-économique de leurs pays. L’AGA comprend deux composantes principales: la conférence et l’exposition.

Dr Joseph Atick

Les deux dont particulièrement attention au contexte requis pour l’adoption et le déploiement des systèmes d’identité responsables, dont le cadre légal nécessaire, les arrangements institutionnels, la gouvernance, la protection des données, la vie privée et les droits de l’homme.

La Conférence:

  • Se déroule sur 3 jours, sous forme d’une session thématique multipiste basée sur un programme soigneusement élaboré qui répond aux besoins les plus récents de la communauté africaine.
  • Une plate-forme de partage de connaissances intense caractérisée par un désir passionné d’apprendre et de contribuer au développement de l’identité.
  • Présente un large éventail international d’experts en la matière et de leaders d’opinion, sélectionnés avec soin en fonction de leur expertise.

L’Expo:

  • La plus grande au monde en son genre.
  • Tenue simultanément et colocalisée avec la conférence.
  • Présente les dernières innovations, produits et solutions de plus de 120 entreprises multinationales, régionales et locales.
  • Crée un marché ouvert et concurrentiel pour répondre aux besoins divers et spécifiques de l’Afrique.

TROUVEZ NOS ÉVÉNEMENTS PASSÉS ET À VENIR

Year

Theme

Significance

2021ID360 : MULTIPLICITÉ NUMÉRIQUE DE L’IDENTITÉ UNIQUE

In 2021, we are calling attention to the concept that of what constitutes robust, responsible and performant identity ecosystems in an era where legal and digital identity are converging to create new opportunities for inclusive development and humanitarian action.

Les écosystèmes seront examinés à partir d’un large éventail de points de vue: économiques, juridiques, sociétaux, institutionnels et fondés sur les droits, ainsi que du point de vue des nombreux acteurs impliqués, incluant les gouvernements qui les lancent, les acteurs de la société civile qui les surveillent, les agences qui les financent, le secteur privé qui les développe et les maintient, les fournisseurs de services qui les utilisent et les utilisateurs finaux qui doivent en bénéficier.

The thematic for ID4Africa 2021 is anchored on digital or virtual identity, which is gaining prominence across the African continent, just as it is in the rest of the world. In developing countries, this notion of identity is emerging as a promising pillar for development that, in its impact, goes beyond legal or foundational identity. While it may be linked to the latter, the potential of digital identity derives from its necessity as a tool to participate in a modern society. It opens new doors for inclusive service delivery and for enabling innovative applications that support many economic sectors—from ecommerce, healthcare, finance, education, eGovernment, transportation, telecom, gig economies, etc.

2019LES ECOSYSTEMES POUR LA PRESTATION DE SERVICES

Pour 2019, nous attirons l’attention sur le concept selon lequel l’identité doit être utilisée pour avoir un impact sur le développement. Elle doit répondre aux divers besoins des individus et de ceux qui les desservent, y compris les agences gouvernementales et le secteur privé.

Nous nous concentrons sur son potentiel de création de sociétés inclusives dans lesquelles des services fondés sur l’identité, capables de transformer la vie des personnes et de stimuler le développement économique, sont encouragés par le biais de politiques de réglementation et d’accès adéquats (y compris la protection des données et la vie privée).

Nous reconnaissons que très peu de pays africains aujourd’hui peuvent prétendre être arrivés à ce cadre écosystémique. Beaucoup continuent à traiter de questions fondamentales telles que l’inscription des populations et l’harmonisation afin de développer les atouts identitaires. L’objectif de ce thème est de partager avec la communauté identitaire une vision de l’avenir, en gardant à l’esprit tous les messages et les enseignements tirés des thèmes des années précédentes.

2018HARMONISATION DES SCHEMAS IDENTITAIRES

En 2018, le thème indiquait clairement que l’harmonisation était une nécessité. La multiplicité des approches de l’identité numérique pourrait entraîner la fragmentation et la redondance des actifs d’identification, à moins que les différentes voies ne soient harmonisées pour servir un objectif commun, à savoir une identité unique pour tous qui remplit toutes les fonctions, du berceau à la tombe. namely a unique identity for all that serves all functions from cradle to grave.

Parmi les impacts durables de ce thème figurent la reconnaissance du rôle important que jouent les normes et les API, et la nécessité de coordonner les initiatives nationales visant à intégrer les atouts identitaires des différents acteurs ou à assurer une émergence harmonisée s’ils sont nouveaux.

2017LES VOIES VERS L’IDENTITE NUMERIQUE

En 2017, nous avons attiré l’attention sur le fait qu’il n’existait pas de voie universelle pour qu’un pays parvienne à son identité numérique. Il a été reconnu que l’identité concerne tous les secteurs qui doivent être reconnus comme parties prenantes de tout dialogue national sur la réforme des pratiques d’identification d’un pays. Des actifs d’identité (registres, numéros et identifiants) peuvent se développer au sein de chaque secteur ayant des points de contact avec la population et une raison légitime d’identifier ses électeurs.

Parmi les impacts durables de ce thème figure un engagement de la part d’ID4Africaen faveur de l’inclusion sectorielle, qui se manifeste désormais par l’ampleur et la diversité de la représentation des délégations participant à la Réunion Annuelle. ID4Africa encourage également la formation de comités de pilotage de la stratégie d’identité nationale dotés de représentations multisectorielles.

2016LE GUIDE PRATIQUEEn 2016, l’objectif était de centrer la communauté identitaire sur la nécessité de développer des connaissances pratiques pouvant être utilisées dans le contexte africain et soumises à la réalité des défis existants. C’était une tentative de s’écarter de la théorie et de ce qui pourrait être réalisé en principe pour un dialogue honnête sur la définition d’attentes sur la voie menant à l’identité numérique en Afrique..
2015LE PREMIER FORUM GOUVERNEMENTAL SUR L’IDENTITE ELECTRONIQUE EN AFRIQUEEn 2015, l’événement a réuni tous les ingrédients nécessaires pour la toute première fois afin de permettre au bon écosystème d’émerger pour l’adoption de l’identité numérique au service du développement socio-économique. C’était un essai pour tester la demande et ce fut un succès incontestable.