Les Open APIs comme voie vers le développement de l'identité et du système sectoriel

Il s'agit du second volet de la série en deux parties, lancée le 3 décembreème sur le thème des voies vers le développement de l'identité qui abordent le problème persistant de la dépendance à la technologie et aux fournisseurs, ainsi que le manque d'interopérabilité associé entre les différents modules d'identité fournis par différents fournisseurs. Dans notre premier épisode, nous avons discuté des initiatives open source comme une solution à ce problème, tandis que dans ce deuxième épisode, nous explorons comment les Open APIs peuvent conduire au développement d'un écosystème ouvert sans dépendance, et dans lequel l'interopérabilité pourrait être assurée par la conception dès le départ.

Le problème de la dépendance à la technologie et aux fournisseurs

Nous débutons la session avec les points de vue de première main d’éminents experts africains de l’identité sur l’impact de la dépendance à la technologie et aux fournisseurs sur le développement du système d’identité en Afrique.

En janvier 2018, une enquête ID4Africa auprès des parties prenantes de l'identité du gouvernement africain a révélé que la dépendance aux fournisseurs et à la technologie était la principale préoccupation des praticiens concernant leurs systèmes fournis par les fournisseurs. Il est généralement admis que cette dépendance perçue et le manque d'interopérabilité qui en résulte a inhibé le développement rapide des écosystèmes identitaires, en particulier en Afrique.

Après avoir couvert l'Open Source dans notre LiveCast du 3 décembre, nous examinons à présent les solutions alternatives proposées via les Open APIs. Nous en saurons plus sur le succès des secteurs aux écosystèmes complexes - en particulier les secteurs de la banque et des télécoms - qui ont bénéficié de l'adoption d'une approche « Open API ». Nous prendrons ensuite les preuves de leurs réussites pour les appliquer au domaine de l'identité en présentant une discussion autour de l'OSIA, une initiative d'interopérabilité de l'industrie.

L'expérience sectorielle avec les Open APIs

Dans le secteur bancaire et financier, les APIs facilitent la circulation des données et permettent aux banques de partager en toute sécurité les informations sur les clients avec des prestataires de services tiers vérifiés. Cette révolution de « l'Open Banking » permet aux banques de créer de nouveaux écosystèmes numériques et de s'adapter rapidement aux demandes des entreprises et des consommateurs pour des services innovants qui leur font gagner du temps et de l'argent. Il permet également aux acteurs et aux innovateurs non traditionnels de la Fintech d'entrer dans cet espace pour offrir des services qui profitent à terme au consommateur.

Le secteur des télécommunications a déployé des Open APIs pour permettre une intégration rapide, reproductible et flexible entre les opérations et les systèmes de gestion. Cela a simplifié la création, la construction et l'exploitation de services complexes et stimule l'innovation. La communauté de plus de 800 membres du TM Forum a développé une suite de plus de 50 APIs qui propulsent de nouveaux services numériques dans un certain nombre de domaines clés - y compris les applications IoT, les villes intelligentes, les services bancaires mobiles et plus encore.

L'opportunité API dans l'identité

Le succès des APIs dans d'autres secteurs motive leur utilisation dans le domaine de l'identité. Il n'y a pas de magie en jeu, il s'agit d'arriver à un ensemble de normes partagées qui peuvent être acceptées par la communauté et qui peuvent permettre le partage d'informations entre les différents processus, systèmes et dispositifs. Les Open Standards APIs ont le potentiel d'éliminer les barrières propriétaires, de permettre l'interopérabilité, d'abolir la dépendance à la technologie et aux fournisseurs et de maximiser les investissements dans les infrastructures numériques existantes.

Une initiative récente à cet égard est OSIA (Open Standards Identity APIs). Il s'agit d'une initiative qui a déjà créé une communauté croissante de plus de 30 membres de l'industrie et des organisations gouvernementales travaillant ensemble pour définir quelles données identitaires partager, et de quelle manière.

Le cadre de l’OSIA facilite la création de connexions et le partage d'informations dans le contexte d'un écosystème hétérogène qui ne peut être dominé par un seul acteur. Il permet l'interopérabilité dès la conception et peut éliminer la dépendance aux fournisseurs et à la technologie, ce pour quoi cette ligne de pensée au sein de la communauté identitaire a débuté.

Le modérateur

Joseph Atick

Président Directeur Général
ID4Africa

Le Dr Joseph Atick est un défenseur reconnu de renommée mondiale et un expert en matière d'identité. Ayant été l'un des fondateurs de l'industrie de l'identité il y a près de 30 ans, il a dirigé plusieurs entreprises dans ce domaine et a développé certains des algorithmes fondamentaux qui sous-tendent aujourd'hui l'identité numérique sécurisée, y compris le premier algorithme de reconnaissance faciale commercialement viable.

Il a pris sa retraite de l'industrie en 2010 pour se concentrer sur la promotion de l'identité pour le développement social et économique dans le monde. Dans cette mission, il s'est associé à la Banque mondiale et à d'autres agences des Nations Unies, et a été fortement impliqué dans le développement et les tests sur le terrain de la méthodologie et des outils analytiques qui allaient guider les activités ultérieures dans ce domaine, et conduire au lancement de l'initiative ID4D à la Banque mondiale.

En 2014, il a co-fondé ID4Africa comme Mouvement Panafricain afin de promouvoir les transformations numériques responsables par le biais de l'identité numérique en Afrique. Il est un fervent défenseur de la vie privée, de la protection des données et des droits de l'homme et il continue de dispenser ses conseils aux gouvernements et organisations internationales sur l'utilisation de l'identité comme bien public. Le Docteur Atick détient un doctorat en physiques mathématiques de l'Université de Stanford.

Perspectives pays

Aliyu Aziz

Aliyu Aziz

ENGR. DIRECTEUR GÉNÉRAL, PDG NATIONAL IDENTIFICATION MANAGEMENT COMMISSION (NIMC), NIGERIA

Mory Camara

Mory Camara

DIRECTEUR GÉNÉRAL
ANGEIE, GUINEA

Bali Andriantseheno

Coordonnateur Général du PREA, Présidence de la République, Madagascar

Expériences sectorielles

Kunal Jhanji

Associé
Boston Consulting group

Kunal Jhanji est l'un des principaux membres du groupe de conseil en institutions financières de Boston. Il dirige le travail du BCG sur les paiements au Royaume-Uni et est membre de l'équipe de gestion des transactions bancaires et des paiements du cabinet. Il a une grande expérience des paiements avec les banques, les principaux fournisseurs de services de paiement (systèmes, acquéreurs, PSP) et les autres acteurs (régulateurs, commerçants, fintechs).

M. Kunal dirige également la proposition de banque ouverte mondiale du BCG.

 

Avant de rejoindre le BCG, Kunal était consultant en gestion chez Oliver Wyman, EY, et Deloitte. Chez Wyman, il a été Directeur de l'exploitation pour la pratique des paiements européens, et il a également été responsable de la politique de l'Open Banking Implementation Entity, au Royaume-Uni, pendant son détachement.

 

Debora Comparin

Présidente, Groupe de Travail OSIA
Secure Identity Alliance

Debora Comparin est présidente du groupe de travail OSIA de la Secure Identity Alliance. Elle est une ardente avocate de l’interopérabilité du marché de l’identité nécessaire à la construction d’un écosystème ouvert et durable pour le bénéfice des gouvernements et des citoyens. Elle a su mobiliser l'industrie de l’identité vers cet objectif en lançant l’initiative OSIA. OSIA (Open Standards Identity APIs) est un ensemble d'APIs (Application Program Interfaces) pour assurer l'interopérabilité technique et l'harmonisation des programmes d’identité souverains. Debora est Senior Market Manager, ID Systems chez IDEMIA.

Hervé Robache

Chef, Normes et Standards
STET

Hervé Robache est impliqué depuis 1990 dans le secteur des paiements, en particulier dans la compensation et le règlement des paiements de détail.  En tant qu'architecte informatique dans l'ancien GSIT, il a été engagé par la STET en 2005 pour travailler à la conception et aux spécifications du système CORE, qui fournit désormais des services de commutation, de compensation et de règlement en Belgique et en France, pour les instruments de paiement SEPA et nationaux, y compris les paiements instantanés.  Hervé a également participé à diverses initiatives de normalisation, telles que le cadre d'interopérabilité EACHA et la norme SEPAmail. Il coordonne actuellement les travaux sur l'API STET PSD2 avec les banques et les PPT et entretient des relations étroites avec d'autres initiatives, BERLIN GROUP et OPEN BANKING UK, ainsi qu'avec d'autres acteurs de la normalisation, SWIFT, ISO et W3C.

Ian Turkington

Vice-Président, Architecture et APIs
TM Forum

Ian Turkington est vice-président de l'architecture et des API au TM Forum où il est responsable de deux des thèmes clés du Forum : Cloud Native IT & Agility et Autonomous Network & the Edge. Ian dirige également le travail de collaboration avec les membres du TM Forum, axé sur le développement de l'architecture numérique ouverte et des normes API ouvertes. Anciennement à la tête du Centre d'excellence en architecture d'entreprise de BT, il a travaillé au développement de la capacité d'architecture d'entreprise de l'opérateur. 

Dans ses fonctions précédentes à BT, il a été président du Conseil de stratégie technologique qui a fourni un forum aux directeurs généraux et aux CTIO pour améliorer la sensibilisation aux nouvelles technologies, y compris NFV, SDN, Blockchain et grosses données. Il est titulaire d'une licence en ingénierie de l'université Queen's de Belfast.

VISIONNER LA PARTIE I

L'Open Source comme voie vers le développement de l'identité.

Panélistes : Dr. Joseph Atick (ID4Africa), Vyjayanti Desai (The World Bank- ID4D), Liv Marte Nordhaug (NORAD & Digital Public Goods Alliance), Sanjay Jain (MOSIP), Edward Duffus (OpenCRVS), Lesley-Ann Vaughan (Mojaloop), Mory Camara (ANGEIE, Guinea), Ibrahima Condé (WURI Project, Guinea), Yodahe Zemichael (OPM, Ethiopia)

Partenaires Médias

Suivez notre journaliste officiel pour des mises à jour fréquentes

Partenaires promotionnels

Date et heure: 28 janvier, 13h30-15h30 GMT (14h30-16h30 CET)

Traduction simultanée fournie (Anglais-Français)

(L'espace est limité)

Avez-vous manqué nos précédents LiveCasts?

Regardez la rediffusion sur YouTube

Inscrivez-vous et cliquez sur la cloche pour les notifications